En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus

Anguille (Anguilla anguilla)

Royaume Faune

Classe Poissons

Ordre Anguilliformes

Habitat Marais mouillés

Anguille dans le Marais poitevinENJEUX DE PRÉSERVATION

L’Anguille est un peu l’emblème du Marais poitevin. Elle a fait la réputation poissonneuse du marais durant des siècles car l’Anguille est comestible et sa chair est très appréciée.

Les populations diminuent partout en Europe. Les civelles sont un mets très recherché et extrêmement cher. Aussi, elles sont pêchées de manière exagérée (braconnage) dès leur arrivée sur les côtes atlantiques. Le franchissement des barrages dans le Marais poitevin est une difficulté supplémentaire. Pourtant, l’installation de passes à civelles est une réussite et fait du Marais poitevin un pionnier en France. Le Parc du Marais poitevin a mis en place le programme « Poissons Migrateurs » afin de conserver cette espèce emblématique.

IDENTIFICATION

L’Anguille ressemble à un serpent mais c’est bien un poisson (animal vertébré vivant dans l’eau, branchies, nageoires…).
Son corps cylindrique est recouvert d’une peau épaisse et visqueuse, et d’écailles invisibles à l’œil nu.

COMPORTEMENT

L’Anguille reste un animal mystérieux. Son périple et les conditions de sa reproduction ne sont pas encore élucidés. Sa vie dans les profondeurs des rivières, « conches », « fossés »… du Marais poitevin a toujours intrigué l’homme.

Comme d’autres poissons migrateurs (saumon, alose…), elle partage sa vie entre eau salée et eau douce. Elle fait des milliers de kilomètres pour se reproduire.
Elle passe une partie de sa vie dans l’eau salée de l’océan (naissance et reproduction) et une autre partie de sa vie dans l’eau douce des rivières (croissance et âge adulte).
Après la reproduction, les alevins, longs de quelques millimètres, vont voyager durant 6 mois pour regagner les côtes européennes.

Lorsqu’ils arrivent dans la Baie de l’Aiguillon, ils sont devenus civelles. Ils font quelques centimètres de long et sont encore transparents.
Attirées naturellement par l’eau douce, les civelles s’efforcent de remonter les rivières et les fleuves.

Une fois dans les eaux douces des fleuves, des rivières, des canaux, les Anguilles grandissent. Elles passent du stade de civelle, à anguillette puis anguille jaune. Elles vivent là pendant une douzaine d’années environ.

Une dernière transformation s’opère. L’Anguille prend une couleur argentée. L’Anguille d’avalaison reprend alors sa route vers l’océan et la mer des Sargasses. Elle s’y rend pour se reproduire et y mourir.

Où l'observer

L’Anguille vit dans les profondeurs des canaux du Marais poitevin ou bien elle se cache dans les anfractuosités.

Reproduction

La mer des Sargasses, au large des Antilles, est le seul lieu connu de reproduction des Anguilles européennes. La naissance des alevins a lieu dans les profondeurs mais personne ne sait exactement comment.

Alimentation

L’Anguille se nourrit de petits poissons, de crustacés, d’amphibiens, de larves d’insectes et de vers.

Les autres Poissons

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Contacter le Parc Contacter le Parc
Médiathèque Images Médiathèque Images
Médiathèque Livres, Études & Rapports Médiathèque Livres, Études & Rapports
Médiathèque vidéos Médiathèque vidéos
Observatoire du Patrimoine Naturel Observatoire du Patrimoine Naturel
Marchés Publics Marchés Publics
Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée