En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus

Plan paysage – Chalarose

La chalarose est une maladie causée par le champignon Chalara fraxinea. Cette maladie touche les frênes communs (Fraxinus exclesior) et les frênes oxyphilles (Fraxinus angustifolia) très présentes dans le Marais poitevin.

Qu’est-ce que la Chalarose ?

Sa propagation est rapide en France, on l’estime entre 50 et 80km par an, et de nouveaux foyers sont apparus en Charente Maritime et Deux Sèvres en 2015 et 2016. La maladie est donc aux portes du Marais. La chalarose attaque en priorité les jeunes plants, mais tous nos frênes sont menacés, y compris nos têtards, qui sont souvent fragilisés par leur âge avancé et un manque d’entretien.

La réaction de la chalarose sur des sujets âgés de frênes têtards dans une zone humide n’est pas encore connue. Un suivi sanitaire est donc lancé pour connaître la progression de ce champignon dans le Marais poitevin ainsi que d’étudier les effets dans cette zone particulière.

illustration-chalarose

En savoir plus sur la chalarose

Comment identifier la chalarose ?

L’identification de la chalarose se fait principalement au mois de Juillet / Août, par un flétrissement des rameaux et un dépérissement du houppier. (photo 1) Par la suite, l’écorce se dessèche, devient orangée, puis formes des nécroses sur les branches. (photo 2) Une fois les rameaux malades tombées au sol, le champignon attaque le collet de l’arbre, et les lésions et nécroses sont visibles depuis la base de l’arbre. (photo 3)

Ce processus peut être rapide, notamment si l’arbre est déjà fragilisé, ou prendre plusieurs années.

 

Contact : pour une expertise, contactez le Département de la Santé des Forêts. Alain Rousset / Esthelle Mercier.

Pour en savoir plus

Que faire une fois que la maladie est diagnostiquée ?

Vos arbres sont menacés à moyen ou long terme, mais l’abattage systématique n’a aucun intérêt. En effet, notez bien que la qualité du bois n’est pas remise en cause par la maladie. Par ailleurs, l’abattage n’empêchera pas la dissémination de la maladie.

Nous vous engageons donc à continuer autant que possible l’exploitation de votre bois de chauffage, tout en anticipant la disparition de vos têtards de frêne. L’abattage des têtards reste interdit par arrêté de biotope en Deux-Sèvres, et soumis à autorisation dans le site classé du Marais Poitevin.

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée