Richard Joseph, responsable Médiation au Parc. Une génération à transmettre sa passion du marais.

Retour

Portrait

Travailler pour le Parc naturel régional du Marais poitevin

Richard Joseph, responsable Médiation au Parc naturel régional. Une génération à transmettre son amour et sa passion du marais

Avec ses yeux qui pétillent, Richard a cette capacité à déceler la beauté et la singularité des lieux, au-delà des générations, au-delà des postures. Richard est médiateur et sa mission est d’expliquer, donner des clefs de lecture, offrir une vision globale du Marais poitevin. C’est pourquoi il s’attèle à rendre compréhensible à tous, ce qui est parfois l’affaire de spécialistes. Après 36 ans à œuvrer au sein du Parc, modeste et généreux, il est toujours animé de la même passion et de cet engouement à transmettre.

 

UN TÉMOIN ET PASSEUR, UNE MISSION QUI TRAVERSE LE TEMPS

Richard a rejoint le marais « au siècle dernier », comme il le raconte. Il faut dire que tout a commencé avec de vraies et belles rencontres aux côtés d’anciens qui sont quasiment devenus des grands-parents d’adoption. Et s’en suivent les heures passées avec eux à réaliser des objets de pêche, à apprendre à les poser ou encore les moments de convivialité en cuisine à apprendre, puis déguster ensemble le Préfou, ont construit son regard sur ce territoire. De toute évidence, ces montagnes de savoir, Richard a eu à cœur de les cueillir à leurs côtés : « Les rencontrer m’a enrichi. Leur recul, leur lien au marais, je me suis senti comme un « voleur de parole » et ce furent des moments très précieux, tant humainement que pour ma compréhension du marais ». En somme, des rencontres affectives et intellectuelles qui ont marqué Richard et qui ont posé les premières pierres de son lien au marais : « Pour moi c’était plus facile et légitime ensuite d’expliquer le marais, car je l’avais expérimenté, vécu certains aspects ».

 

Avec ses 36 années au sein du Parc, Richard assume sa relation au temps long : « On ne peut pas tout faire de suite, parfois il faut que les idées, les envies, fassent leur chemin. On a une génération qui est passée, le Parc est devenu légitime ». En effet, la structure Parc porte cette vision d’ensemble sur l’intégralité de la zone humide. Parmi les missions qui traversent le temps, Richard retrouve aujourd’hui en formation les enfants des jeunes bateliers qu’il avait formé à l’époque. Et pour quelqu’un qui a à cœur de transmettre, se retrouver avec la génération d’après, c’est avec émotion qu’il en parle.

 

UN REGARD A 360° AU SERVICE DU MARAIS POITEVIN

L’approche transversale est dans son ADN. Son métier, consiste à donner des déclics. Sa force, c’est de révéler et partager la beauté les lieux, rendre visible ce que les locaux ne voient plus, changer le regard. Au final, il travaille à casser les clichés et rendre compréhensibles à tous des notions parfois complexes.

Des sentiers d’interprétation, aux randonnées « Baludik », en passant par les expositions temporaires des musées ou Maisons de Parc, Richard ne connait pas la monotonie dans son travail. Il intervient aussi auprès de différents publics, des socio-professionnels aux élus, en passant par les animateurs nature, les futurs bateliers, mais aussi les enseignants. En plus, Richard apprécie travailler avec des personnes qui ont des compétences croisées, comme des artistes, être en perpétuelle interaction, oser des approches différentes, loufoques même ! Être médiateur, c’est aussi imaginer soi-même des outils, comme la maquette qui présente le Marais poitevin et qui est devenue un incontournable pour présenter le fonctionnement du marais : « nous pensons nos outils car nous savons comment nous allons nous en servir et ils viennent en appui à nos besoins ».

Il se défini comme un agent « multicartes » plutôt qu’un spécialiste. De toute évidence, il a une connaissance élargie du Marais poitevin et a intégré cette culture locale, pour en avoir vécu différents chapitres. Dans le marais tout étant connecté, sa vision est précieuse pour partager cette compréhension du territoire, avec sensibilité. Ainsi, Richard met toute son énergie à partager sa passion pour ce territoire. Il est de ceux qui ont connu « l’éducation à l’environnement » dans les Parcs naturels régionaux pour aujourd’hui faire de la « médiation aux patrimoines ». En conclusion, être médiateur, c’est donner les clefs, rendre autonome dans la compréhension et permettre que la découverte continue après, ne s’arrête jamais. C’est un niveau de partage qui n’a pas de limites.

Richard Joseph

Richard Joseph © Delphine Berlioux

DE LA PASSION ET DES VALEURS HUMAINES A TRANSMETTRE

Peu importe les messages, pour Richard, le média incontournable, c’est celui qui passe par l’humain, par le médiateur qui est le seul capable de passer des émotions et de faire vivre des expériences. En effet, il est irremplaçable pour transmettre, donner du plaisir, questionner et donner la possibilité aux visiteurs de renouveler l’expérience de découverte en autonomie ensuite : « Ce qui m’intéresse, c’est ce que les gens ramènent avec eux. Ce n’est pas de déverser un savoir, mais donner les clefs pour aller à la rencontre de ce savoir. ». Pour Richard, dans ce métier on y met toujours une part de soi : « Nous faisons rêver, nous proposons des respirations ». Concrètement, en médiation, pour qu’une expérience de visite ou une rencontre soit réussie et riche, le corps est en mouvement, l’intellect est stimulé et surtout, le cœur vibre.

Sa carrière au sein du Parc, les deux pieds dans le marais, a déjà marqué les esprits. Il est et restera une mine d’informations d’un territoire qui l’a adopté et qui est devenu sien. Au départ, arrivé avec son regard neuf dans cette cathédrale de nature entièrement modelée par l’homme, Richard a pu interroger les certitudes et voir ce qui, petit à petit, devient invisible. Depuis des années, Richard forme, sensibilise et participe à l’interprétation du territoire pour révéler et transmettre l’amour du Marais poitevin au plus grand nombre. Ce lieu qui, pour Richard, est une « monstruosité » de richesses, une diversité des paysages, une biodiversité remarquable, un patrimoine bâti et des créations humaines impressionnantes, sans équivalent en Europe. De quoi le rendre sincèrement fier de vivre et d’œuvrer ici et cela jusqu’au bout de sa carrière. En fin de compte, il continue encore de s’émerveiller et cette étincelle est toujours bien présente dans son regard. N’est-ce pas la posture suprême du médiateur que de continuer encore et encore de s’émerveiller soi-même ?

 

En savoir plus

Lire notre page action > La médiation aux patrimoines

 

Sur le même thème

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire