En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus

Crapaud Calamite (Bufo calamita)

Royaume Faune

Classe Amphibiens

Ordre Anura

Habitat Polders

Statut Protégé

Calamite-belle-henriette-Alain-texier-27-09-2006-compressorEnjeux de préservation

Il existe une seule population de Crapaud calamite sur le littoral du Marais poitevin.

Identification

Le Crapaud calamite possède une ligne dorsale claire. La coloration du dos varie du gris jaunâtre au brun verdâtre, plus ou moins marbré de vert et de brun.
Le ventre est blanc avec des petites tâches brunes. Ses yeux sont jaune-vert et ses pupilles sont horizontales.
La peau du Crapaud calamite est très verruqueuse. Ses pattes sont relativement courtes.
Il possède un sac vocal externe sous la gorge.

Comportement

Le Crapaud calamite se déplace rarement en sautant. Il court vite, grimpe avec agilité et peut s’enfoncer dans un sol suffisamment meuble en creusant avec ses pattes arrières.
Il affectionne les habitats ouverts, secs et chauds, aux sols légers et sablonneux. Il est actif surtout la nuit.
Le Crapaud calamite se gonfle et se redresse sur ses pattes postérieures, tout en sécrétant un liquide blanc au niveau de la peau, lorsqu’il se sent en danger.
Ses principaux ennemis sont les oiseaux (chouette, goéland) et les serpents (couleuvre vipérine, couleuvre à collier).

Où l'observer

Le Crapaud calamite s’observe essentiellement dans les zones sablonneuses autour de la lagune de la Belle Henriette sur les communes de la Faute-sur-Mer et de la Tranche-sur-Mer.

Reproduction

La période de reproduction du Crapaud calamite se situe entre avril et août. Ses chants d’appel peuvent être entendus à plus de 2 km.
Les sites de reproduction se situent dans des eaux peu profondes. La femelle y dépose 2 cordons de trois à quatre mille œufs. Les eaux de ponte doivent être peu peuplées en poissons afin d’assurer la survie des têtards.

Alimentation

Le Crapaud calamite se nourrit d’insectes (mouche, fourmi…), de vers de terre, et à l’occasion d’escargots et de limaces. On peut l’observer de nuit se nourrir sur la plage.

Les autres Amphibiens

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Contacter le Parc Contacter le Parc
Médiathèque Images Médiathèque Images
Médiathèque Livres, Études & Rapports Médiathèque Livres, Études & Rapports
Médiathèque vidéos Médiathèque vidéos
Observatoire du Patrimoine Naturel Observatoire du Patrimoine Naturel
Marchés Publics Marchés Publics
Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée