En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus

Créer des nids douillets pour le bonheur des brochets dans le Marais poitevin.

Retour

Biodiversité

Une nouvelle frayère à brochets à Bouillé-Courdault (Vendée)

Prendre soin des populations de brochets dans le Marais poitevin en assurant leurs conditions de reproduction.

Le brochet, une espèce fragile.

Le Brochet est une espèce exigeante pour sa reproduction. Celle-ci s’effectue sur des prairies inondées qui doivent être submergées pendant une période assez longue et présenter des conditions particulières : eaux calmes, peu profondes, riches en végétation.

La réduction des fréquences et des durées d’inondation dans le marais mouillé affecte particulièrement cette reproduction. Des aménagements, ou création de frayère (lieu où se reproduisent les poissons) sont parfois nécessaires pour assurer les meilleurs conditions de reproduction des brochets.

Création d’une frayère à Bouillé-Courdault (en Vendée) : explications.

Conférence de presse Frayère à brochets - Bouillé Courdault dans le Marais poitevin

Le 31 août 2016 – de gauche à droite : René Grelier, Vice-Président de la Fédération de pêche de la Vendée ; Dimitri Bouron, technicien de la Fédération de pêche ; un stagiaire, Dominique Giret, Directeur technique au Parc ; Franck Azzopardi, Président de l’AAPPMA de Bouillé-Courdault, et Rémy Soulet, Vice-Président.

Une action collective.
Le Parc du Marais poitevin a été sollicité par l’Association agréée de pêche et de protection du milieu aquatique de Bouillé-Courdault « Le Dimanche du Travailleur », en accord avec la Fédération de pêche de Vendée, afin d’étudier la faisabilité d’une frayère à brochets sur une parcelle de 4 000 m², dont l’AAPPMA est propriétaire.

Une marre de 1000 m².
Les travaux ont consisté à aménager une marre de 1000 m², connectée au Canal de la Vieille Autize. L’objectif est de constituer une baisse (prairie inondable) qui sera submergée en hiver suffisamment longtemps pour permettre aux brochets de se reproduire. Les œufs seront pondus au milieu des herbes recouvertes d’eau temporairement.

Démultiplier ces actions.

Séverine Vachon, Vice-Présidente du Parc, en charge de l’Agriculture et de l’Environnement, encourage les acteurs du Marais à réaliser ce type d’opérations : « Il s’agit là d’un exemple de ce que le Parc peut faire au service du territoire en matière d’environnement ». Grâce à l’engagement des AAPPMA, des Fédérations de Pêche, des Syndicats de Marais…, la démultiplication de ce type d’actions aura un effet positif sur l’ensemble du milieu naturel du Marais poitevin.

Financement
> Fédération de Pêche de Vendée (50 %) / Parc naturel régional du Marais poitevin 50 % (Agence de l’eau, Établissement Public du Marais poitevin, Région Pays de la Loire).

Maîtrise d’ouvrage
> Parc naturel régional du Marais poitevin

Maîtrise d’œuvre
> Parc naturel régional du Marais poitevin + Fédération de Pêche de Vendée

Sur le même thème

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Contacter le Parc Contacter le Parc
Médiathèque Images Médiathèque Images
Médiathèque Livres, Études & Rapports Médiathèque Livres, Études & Rapports
Médiathèque vidéos Médiathèque vidéos
Observatoire du Patrimoine Naturel Observatoire du Patrimoine Naturel
Marchés Publics Marchés Publics
Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée