En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins d'analyse et de confort de visite sur ce site. En savoir plus

Loutre d’Europe (Lutra lutra)

Royaume Faune

Classe Mammifères

Ordre Carnivora

Habitat Cours d'eau et marais

Statut Protégé

300px-loutre-pixabay-compressorEnjeux de préservation

La Loutre d’Europe est un peu l’emblème du Marais poitevin même si on la trouve dans d’autres régions.
Sa rareté, son mode de vie et son aisance dans l’eau en font un animal attachant. Il faut cependant se souvenir que la Loutre a longtemps été chassée pour sa fourrure dans le marais. C’est seulement depuis le début des années 1970 qu’elle n’est plus traquée et elle est bien sûr protégée.
Les collisions routières sont la première cause de mortalité de la Loutre dans le Marais poitevin.
Sa survie et son histoire sont liées à l’intervention humaine. Pour la protéger, il faut préserver son habitat, s’assurer qu’elle aura toujours accès à sa nourriture préférée, l’anguille.
Il faut également limiter au maximum les risques qu’elle encourt en vivant à proximité des routes. Seul l’aménagement de passages à loutres sous les chaussées permet de réduire ce phénomène.

Identification

Son pelage est marron foncé, plus clair sur la face ventrale, surtout au niveau du cou. Son corps est allongé d’environ 1 m dont un tiers pour la queue. Les doigts des pattes antérieures et postérieures sont reliés entre eux par une palmure relativement bien développée.
La Loutre est discrète mais elle laisse de nombreux indices de sa présence.
Les plus visibles sont les « épreintes » : ses crottes caractéristiques aux odeurs de miel et de coquillages. La Loutre laisse aussi des empreintes de pas dans les sols meubles et argileux des rivages.

Comportement

La Loutre est un mammifère aquatique. Elle vit au bord des cours d’eau. Sa morphologie fuselée en fait une excellente nageuse. Elle arrive à poursuivre sous l’eau les poissons dont elle se nourrit.
Il est particulièrement difficile de l’observer car elle vit principalement la nuit.
La végétation fournie de certaines rives permet à la Loutre d’aménager son gîte. Cet ensemble de branchages en surface et de galeries souterraines (avec une entrée sous l’eau) est appelé catiche.

Où l'observer

La Loutre est présente sur l’ensemble du réseau hydraulique du Marais poitevin. Toutefois, elle occupe moins certains endroits du marais desséché et les polders de la baie de l’Aiguillon.
Ce déclin est dû à la disparition progressive du réseau hydraulique sur ces secteurs
.

Reproduction

Dans son gîte, la Loutre met bas 1 à 2 loutrons après une soixantaine de jours de gestation.
La mère élève seule ses petits et les nourrit pendant douze à quinze semaines. Ils sont autonomes vers 8 à 10 mois.

Alimentation

Ce carnivore se nourrit essentiellement de poissons et petits amphibiens (grenouilles, crapauds). L’anguille constitue plus de 50% de son alimentation dans le Marais poitevin.

Les autres Mammifères

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Contacter le Parc Contacter le Parc
Médiathèque Images Médiathèque Images
Médiathèque Livres, Études & Rapports Médiathèque Livres, Études & Rapports
Médiathèque vidéos Médiathèque vidéos
Observatoire du Patrimoine Naturel Observatoire du Patrimoine Naturel
Marchés Publics Marchés Publics
Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée