Préservation de la Loutre d’Europe dans le Marais poitevin

Espèce emblématique du Marais poitevin, intégralement protégée en France depuis 1981.

Le Parc agit en faveur de la protection de la Loutre d’Europe dans le Marais poitevin

Depuis les années 1980, le Parc naturel régional du Marais poitevin assure des actions de suivi ou de protection  de la Loutre d’Europe, mammifère emblématique du Marais poitevin, et omniprésente sur le territoire.

Une espèce protégée depuis 1981

Longtemps considérée comme nuisible et chassée, la Loutre d’Europe est une espèce intégralement protégée en France depuis 1981. Malgré un important déclin en France au cours du XXe siècle, elle n’a jamais disparu du Marais poitevin et plus globalement de la façade atlantique.


2021 | Vidéo réalisée par l’Agence régionale de la Biodiversité de Nouvelle-Aquitaine, en partenariat avec le Parc naturel régional du Marais poitevin, la Ville de Niort et Deux-Sèvres Nature Environnement

Les actions menées par le Parc

Au regard de son historique et fort des connaissances acquises sur l’espèce, le Parc naturel régional du Marais poitevin engage régulièrement et avec de nombreux partenaires  des actions visant protéger cet animal emblématique : création de passages à loutres et d’aménagements destinés à sécuriser les corridors de déplacement, diagnostics et conseils auprès des différents partenaires, suivi de sa répartition, sensibilisation au travers des Havre de paix, etc.

De 1980 à aujourd’hui

Dès les années 1980

Dès les années 1980, des études scientifiques sur la Loutre d’Europe ont été engagées par le Parc. Dans un premier temps, les démarches ont concerné l’amélioration des connaissances sur la présence de l’espèce puis la mise en place d’un important programme sur l’écoéthologie* de la loutre dans le Marais poitevin (*étude scientifique du comportement animal en milieu naturel). Les résultats de ces études ont eu une portée nationale, concernant le régime alimentaire de la Loutre et ses déplacements sur son territoire de vie.

A partir de 1989

A partir de 1989, le Parc a réalisé plusieurs aménagements de type « passages à loutres ». Ils ont pour principale fonction la réduction des mortalités routières des loutres en sécurisant les déplacements des loutres. Tous les ans, une dizaine de Loutre sont retrouvées mortes, percutées par des voitures.

Les aménagements revêtissent deux formes différentes :

  • des ouvrages hydrauliques (ré)adaptés afin d’assurer le bon déplacement de l’animal,
  • des passages busés situés sous les axes routiers permettant un franchissement souterrain de la voie.

Le Parc a réalisé 8 passages à loutres sous route et accompagne les collectivités dans la mise en œuvre de ces dispositifs en portant conseil et assistance technique. Maintenant les passages à loutres sont réalisés pour beaucoup par les conseils départementaux car la protection des loutres est systématiquement prise en compte par les aménageurs routiers lors de la création de nouvelles voies. Le dernier aménagement a été produit en 2018 sur la commune de Taugon, en Charente-Maritime. Il existe au total 34 points d’aménagements pour les loutres dans le Marais poitevin.

L’ensemble des aménagements à loutre, souvent nommé « passages à loutre » sont également suivis tous les 3 ans avec l’élaboration d’une fiche technique par l’aménagement et la représentation des résultats sous forme cartographique. Les propriétaires des aménagements sont informés en cas de constat de non fonctionnalité.

passage loutre @pnrmp

Un exemple d’aménagement de passage à loutres.

Depuis 2000

Depuis 2000, un suivi de la répartition de la Loutre a lieu tous les 3 ans. En 2015, le protocole a repris celui de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) proposé dans le Plan national d’action (PNA) Loutre.

  • découpage du territoire en mailles (carrés) de 10×10 km. 4 points de prospections sont sélectionnés pour chaque carré (ponts, confluences…),
  • prospection des rives sur 600 mètres à partir des points sélectionnés,
  • recherche des épreintes et empreintes,
  • la maille est notée positive si un indice de présence est découvert.

Ce travail  se traduit sous la forme d’une cartographie présence/absence. Il est aujourd’hui constaté que la loutre fréquente l’ensemble du Marais poitevin et ses vallées fluviales avec parfois quelques absences en zones amont, en lien avec les assecs des rivières.

La sensibilisation du public fait également partie de l’action du Parc : édition d’une petite fiche nature sur la Loutre d’Europe, valorisation de l’espèce sur les supports de communication du Parc (site internet, réseaux sociaux…), ou encore promotion du dispositif Havre de Paix.

L’ensemble des données de suivi est consultable sur le portail Biodiv’Marais poitevin.
Ce suivi est intégré à l’onglet « Loutre d’Europe » de l’Observatoire du patrimoine naturel du Marais poitevin,
un outil coordonné par le Parc naturel régional du Marais poitevin.
Vous y retrouvez toutes les actions sur la Loutre d’Europe

Présentation de l’espèce

Ses caractéristiques

La Loutre d'Europe possède un pelage marron foncé, plus clair sur la face ventrale, surtout au niveau du cou. Elle est présente dans les eaux du Marais poitevin

La Loutre d’Europe est un mammifère semi-aquatique de la famille des mustélidés. Animal plutôt solitaire, on la retrouve sur l’ensemble de la zone humide et des vallées alluviales, et notamment en ville comme à Niort, Fontenay-le-Comte, Marans… ou encore aux portes de La Rochelle. La loutre adapte son rythme aux activités de l’homme et nécessite simplement des espaces de tranquillité où elle pourra se nourrir et se reposer. Son alimentation se compose principalement de poissons, écrevisses et amphibiens.

La loutre est un animal nocturne, discret et difficile à observer, c’est pourquoi sa présence est étudiée et attestée grâce à l’observation des « épreintes », ses crottes caractéristiques à la senteur de miel et de poisson. Ces dernières sont un véritable marqueur de territoire et sont déposées dans des endroits stratégiques, très facilement repérables (pierres, bordures de ponts, souches d’arbres…).  En parallèle, la mise en place de pièges photographiques permet l’observation de cet animal nocturne.

Les principales menaces qui pèsent sur la loutre sont les mortalités par collision avec les véhicules, la disparition de la ressource alimentaire et la diminution des espaces de refuge. Il est par conséquent important d’agir afin de mieux contrôler ces menaces.

La Loutre d’Europe peut se reposer de jour comme de nuit dans de nombreux gîtes : terriers, cavités de vieilles souches, ronciers… Afin de favoriser l’installation des loutres dans ces gîtes, certains espaces sont classés en « havre de paix pour la loutre ». C’est notamment le cas à Niort et Charron où certaines zones sont aménagées et réservées au repos et la tranquillité de l’animal. La création de havres de paix à loutres est un acte volontaire, initié par le propriétaire et instruit dans le cadre du Plan National d’Actions Loutre d’Europe.

Dates et chiffres clés

  • 1981 : la loutre d’Europe devient une espèce protégée
  • 1989 : premier passage à Loutre posé par le Parc
  • 2000 : mise en place d’un protocole de suivi triennal
  • 2015 : mise en œuvre du protocole de l’UICN
  • 34 : nombre de passages à Loutre  dans le Marais poitevin

Ressources

Presse

Document

Sites internet

 

Ils soutiennent cette action

Logo de l'Agence de l'Eau Loire-Bretagne

Pour aller plus loin

Tous vos accès rapides pour obtenir plus d’informations
sur la structure du Parc naturel régional du Marais poitevin.

Région Nouvelle Aquitaine Région Pays de la Loire Département de la Charente-Maritime Département des Deux-Sèvres Département de la Vendée